© 2023 Château de Bizy.

Pumba Ltd

Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny

27200 Vernon

Tél +33 (0)2 32 51 00 82 

chateaudebizy@gmail.com

Nous suivre

  • Facebook - Black Circle

Rencontre avec Isabelle Vergé, propriétaire du château de Bizy à Vernon

July 9, 2017

 

 

Rencontre. Le lundi, découvrez le portrait de ces Eurois qui habitent un lieu étonnant ou l’animent. Aujourd’hui : Isabelle Vergé et le château de Bizy, à Vernon.

    Discrète mais omniprésente. Isabelle Vergé, née Isabelle Suchet d’Albufera, est chez elle au château de Bizy, perché sur les hauteurs de Vernon, dans un parc et des jardins de 80 ha. Le domaine appartient à sa famille depuis 1909. Elle y a toujours vécu, même pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que les propriétaires étaient relégués dans des communs, la demeure étant occupée par les Allemands.

    « Avant moi, le duc d’Albufera a fait beaucoup pour ouvrir la propriété aux Vernonnais », atteste la maîtresse des lieux, fille du 5e duc d’Albufera. Elle laisse la jouissance du rez-de-chaussée de sa propriété au public, de mars à novembre. « Le duc d’Albufera y organisait plusieurs manifestations, dont la remise des prix scolaires. Il y avait aussi des fêtes », se souvient Isabelle Vergé, qui s’est installée dans l’une des ailes du château, non ouverte aux visiteurs.

    Plus de 20 000 visiteurs

    Tenue impeccable, cheveux châtains méticuleusement relevés, Isabelle Vergé incarne la noblesse de l’âme. La propriétaire de Bizy fait perdurer cette tradition d’ouverture vers l’extérieur. Les nombreuses manifestations qui se déroulent dans le cadre de ce château du XIXe siècle en témoignent.

    Isabelle Vergé est elle-même très active, notamment au sein de l’association culturelle Route Normandie Vexin, celle des Amis du musée de Vernon et des Amis du musée des Impressionnismes de Giverny. La doyenne du château a délégué la gestion du site à Caroline Kemlin.

    Il faut dire que Bizy ne cesse de séduire. La politique d’animations porte en effet ses fruits : « Nous avons accueilli 20 400 visiteurs en 2016 », commente d’ailleurs Caroline Kemlin. La courbe devrait encore pointer vers le haut. « Nous travaillons à la remise en eau d’une des fontaines du parc avec l’objectif que les trois bassins, celui aux canards, celui du jardin de Vénus et celui situé juste devant le château, soient remis en eau », indique Isabelle Vergé. La descendante du duc d’Albufera envisage aussi de créer une ferme pédagogique dans le parc.

    Isabelle Vergé apprécie plus particulièrement sa roseraie, à l’abri des curieux. Le musée des Impressionnismes de Giverny, qu’elle visite régulièrement, trouve aussi grâce à ses yeux.

     

    Des legs et un échange...

    Le premier château de Bizy est construit au XVIIe par Nicolas Jubert de Bouville, conseiller d’État et intendant d’Orléans.

    En 1721, le duc de Belle-Isle, petit-fils du surintendant des finances de Louis XIV Nicolas Fouquet, achète le marquisat de Bizy. Il entreprend l’agrandissement du domaine, fait construire un réseau hydraulique pour alimenter le château en eau et aménage les jardins avec fontaines et jeux d’eau. Il a fait appel à l’architecte Contant d’Ivry, considéré comme le « meilleur architecte d’Europe » - on lui doit l’escalier d’honneur du Palais Royal à Paris - pour réaliser des bâtiments constituant une basse-cour. Les écuries, construites à l’image de celles de Versailles, sont encore visibles.

    En 1749, le duc de Belle-Isle, devenu maréchal en 1741, reçoit à Bizy Louis XV et Madame de Pompadour. Sans descendance, il lègue le château au roi Louis XV en 1759, qui l’échange au comte d’Eu. Ce dernier le léguera à sa mort à son cousin, Louis de Bourbon, duc de Penthièvre, petit-fils de Louis XIV et de Madame de Montespan. En 1792, il s’installe définitivement à Bizy avec sa fille, Louise Marie-Adélaïde, devenue, grâce à son mariage avec Philippe-Égalité, duchesse d’Orléans.

    Après la Révolution, les biens de la famille d’Orléans sont confisqués. Bizy est déclaré bien national et laissé à l’abandon. Démantelé, il est vendu pierre par pierre. En 1805, il est acheté par le général Le Suire qui va construire une maison plus modeste en fonction de l’ancienne basse-cour du duc de Belle-Isle, seuls bâtiments épargnés de la Révolution, à l’emplacement de l’actuel corps de logis.

    En 1858, le baron Schikler rachète Bizy. En 1909, il le lègue à son petit-neveu, Louis Suchet, duc d’Albufera, descendant de Suchet, maréchal d’Empire et premier duc d’Albufera.

     

    Karine LEROY

     

    http://www.paris-normandie.fr/evreux/rencontre-avec-isabelle-verge-proprietaire-du-chateau-de-bizy-a-vernon-HE10271143

    Share on Facebook
    Share on Twitter
    Please reload

    Posts à l'affiche

    Découvrez « French surprise ! » le spot de communication Qualité Tourisme™ 2017. Ce clip, humoristique avec un ton décalé, joue sur les expressions «...

    "French Surprise!" : la vidéo promotionnelle des établissements labellisés Qualité Tourisme™ qui valorise la destination France !

    September 25, 2017

    1/3
    Please reload

    Posts Récents
    Please reload

    Archives